Il était une fois...

une ferme à Horbourg-Wihr. Un bourg au sein de l'Alsace. Dans cette ferme vivait une famille d'éleveurs, qui se la transmettaient de père en fils, jusqu'à ce que ce soit le tour de Johan. Au fur et à mesure des années, les maisons ont poussé de part et d'autre. Les fermes des alentours se sont peu à peu vidées de leurs animaux et certaines ont arrêté leurs activités agricoles.

Mais parmi les derniers agriculteurs du village devenu ville, une seule ferme continuait encore et toujours l'élevage de bovins laitiers. Et alors que les perspectives d'avenir étaient limitées dans le village, quelque chose se produisit.

ferme old.png
ferme new.png

Dans le courant de l'année 2018, des sinistres frappèrent l'exploitation agricole qui dut alors repenser sa vision de l'avenir. Que faire et surtout comment le faire pour pouvoir en vivre ? En plein milieu du village, Julie et Johan ne pouvaient pas faire de changements majeurs. Le seul ayant été effectué jusque là étant la création de gîtes par Marguerite, la petite sœur de Johan.

 

Alors pour transformer la ferme au gré de leurs envies et de leur imagination, ils décidèrent de la reconstruire à l'extérieur de la ville. Sur les lieux du sinistre qui les avaient frappés, ils se reconstruiraient pour faire face aux défis qui les attendraient.

Et ainsi débuta leur aventure pour la réalisation de leurs rêves.

Ils rêvaient de vaches parcourant des prés, s’abritant sous les arbres pour se reposer au gré de leurs envies. Alors ils commencèrent la conversion de l'exploitation familiale en agriculture biologique, plantèrent des haies et, plus tard, des arbres et des fruitiers au sein des pâtures.

Il leur fallut également clôturer ces prés pour ne pas que leurs vaches aillent voir si l'herbe n'était pas plus verte de l'autre côté de la route départementale et leur permettre de rester en sécurité chez elles.

Patures.png

Mais les rêves de Julie et Johan ne s'arrêtaient pas là. Ils étaient gourmands et amateurs de produits laitiers, et Julie décida peu à peu de faire de la transformation laitière son métier.

 

Et pour elle, qui aimait beaucoup la pâtisserie pour son côté créatif, savoir que l'on pouvait à partir du lait de la ferme, faire des crèmes glacées et de la pâtisserie glacée acheva de la convaincre qu'elle avait fait le bon choix.

Quand nous aurons fini de construire la ferme de nos rêves, si vous en avez l'occasion, passez donc nous dire ce que vous en pensez !